Eglise de San Michele

Texte d’Ermanno Gardinali

L’église de San Michele est dédié à ce Saint par ancienne tradition locale. Elle pourrait remonter à l’époque des Longobardi. On pense qu’elle a été bâti sur une précédente église. Le bâtiment actuel se réfère à l’époque tardo-romaine ou gotique-lombarde. Particulièrement intéressante est la terre cuite appliquée à la façade et au portale. A l’intérieur il y a des fresques couvrant la paroi à gauche. Il montrent, mais dans les limites de la capacité artistique des peintres, la belle attitude de l’école de Vercelli et de l’atelier laninien. Quelques homme de lettre ha fait l’hypothèse que le fresque de la Madonna, du 1544, placé à l’entrée de la nef gauche est un Å“uvre du Maitre. Le fresque de la nativité est d’une époque précédente (siècle XV). D’autre peintures découvertes sous le toit nous laissent penser à une origine différente. L’église à toujours été gérée par la communauté de Robbio, formée par des petits et moyennes propriétaire fonciers qui ont mis en charge, au siècle XVII, la confrérie du SS.Sacramento. Au fond de la nef de gauche il y a l’autel de San Giuseppe. Il porte la bannière héraldique de la Commune de Robbio et un grand tableau avec les Saints protecteurs de la ville : San Giuseppe, San Valeriano, San Sebastiano, San Gioachino et San Rocco. A propos de la bannière héraldique de Robbio, à l’extérieur de l’église, dans une fenêtre, on voie une gravure avec deux roues et un arbre au milieu. L’église était la dépendance de la paroisse 6 mois par an, pendant la saison d’hiver. Ella a été utilisée pour les jurons de fidélité des chefs de maison quand les feudataires venait pour prendre possession de leur manoir. Au cours des siècles l’église à souffert des modifications et ré-constructions. Par exemple en 1700 la chorale et un nouveau clocher en style baroque ont été reconstruit, et aussi des travaux de stuc à l’intérieur qui probablement nous cachent d’autres frasques intéressant. L’église a pu échapper les perquisitions de Napoleone car elle a démontré d’être une propriété de la municipalité. Mais, à sa place, l’église du 1600 de la Madonna delle Grazie, en place Marliano est passé en propriété au gouvernement. Pendant la première guerre mondiale la Croix Rouge a utilisé l’église comme hôpital militaire. A l’occasion de la bataille de Palestro, pendant la deuxième guerre d’indépendance l’église avait aussi été utilisé comme hôpital.